< BACK

ANATOLIE URBAINE


Anatolie urbaine est une série de cinq installations dans des lieux non artistiques de la métropole d’Ankara.
Ces installations sont reliées entre elles par une carte distribuée dans une galerie d’art contemporain.
Elles s’inscrivent dans un projet à Ankara de TRAM, réseau d’art contemporain en Ile de France,
et structurent une exposition reliant des artistes et des curateurs turcs et français.
Anatolie urbaine poursuit la recherche sur les questions de narration et de territoire. Le travail se construit
à partir d’expériences de rencontres avec des personnages de la ville. Il s’en nourrit pour élaborer une
narration en « arrangeant » spatialement les lieux d’installation, les histoires individuelles et les différents sujets
qu’elles abordent : se retrouver quelque part, le rapport aux chiens errants et aux limites de la ville, les pastiches
du patrimoine, une cafétéria détruite au cocktail molotov…
Les installations représentent la métropole en une somme d’histoires rattachées à des espaces vécus,
rassemblées et mises en vis-à-vis dans des lieux symboliques de tissus urbains différents.
Elles mettent en vibration différents quartiers et sujets de la ville. Elles confondent narration et territoire.

2012-2013
Installations, Thierry Payet : Ostim, Ümitkoy, Odtü, Güvenlik Cadesi, Ulus
Réseau TRAM, Institut Français d'Ankara
Aristes en résidence : Thierry Payet et Olivier Kosta-Thefaine
Exposition : Des maisons vides ne font pas une ville, galerie m1886, Ankara, mai 2013
Curateurs : Mehmet Ali Uyssal, TRAM
Réseau tram, Institut Français d’Ankara, METU (Université Technique du Moyen Orient), SANART
Artistes : Alper Aydin, Bertille Bak, Christian Barani, Zoé Baraton, Louidji Beltrame, Elodie Brémaud,
Yona Friedman, Loris Gréaud, Olivier Kosta-Théfaine, Thierry Payet, Funda Susamoglu, Ali Sentürk
et Cannelle Tanc.

Institut Français de Turquie — Ankara
"Des maisons vides ne font pas une ville" - interview des acteurs du projet

© Thierry Payet