< BACK

"LE PARC MUNICIPAL C'ÉTAIT
LES POMMIERS, LES POIRIERS, À LA SAISON
DES CUEILLETTES ON ÉTAIT BEAUCOUP,
TU POUVAIS VENIR TOUS LES JOURS
TU TROUVAIS DE QUOI MANGER.
C'ÉTAIT LIBRE-SERVICE"


"Le parc municipal c'était les pommiers, les poiriers. À la saison des cueillettes on était beaucoup, tu pouvais
venir tous les jours tu trouvais de quoi manger. C'était libre-service"
est une installation pérenne. Elle aménage la cour
du Centre de Jeunesse Langevin, central, voisin du marché.
Elle reprend une narration récurrente chez plusieurs générations d'habitants de la ville : les retours de
la base de loisirs le mercredi (ou le jeudi) et les pauses-goûter à même les pommiers du fermier
Cuypers.
L’intervention artistique installe seize caisses de récolte industrielle de pommes, de la terre et des arbres fruitiers
(pommiers, poiriers, cerisiers), des narrations d'habitants, de leurs liens aux lieux de la ville.
La terre et les arbres sont fournis par le service des espaces verts, l’arrosage est partagé entre
le centre de jeunesse et les espaces verts, les fruits sont pour tout le monde.




Palox industriels à pommes, lasure teintée chêne clair, vernis, gravures laser, mélange de terres,
arbres fruitiers (pommiers, poiriers, cerisiers)
Drac Ile de France, Ville de Trappes
2018