< BACK

POST-MÉTAL


Post-métal est une intervention artistique dans l’élaboration du schéma directeur de Longlaville,
une ville de Moselle.
Elle prend la forme d’un carnet de voyage.
Commandé par les urbanistes en charge du projet, le travail plastique explore des pistes de transformation
urbaine de la ville de 2500 habitants, limitrophe des hauts fourneaux de Longwy, où l’arrêt de l’industrie
sidérurgique, le démantèlement de l’usine, et les conditions financières avantageuses de la Belgique (2Km)
et du Luxembourg (1km) ont obscurci les perspectives urbaines.
Le carnet de voyage rend compte d’une série de rencontres individuelles, collectant les histoires, les pratiques
actuelles, les mythologies, les folklores oubliés de l’immigration culinaire et des cavalcades. Il fait interagir les
réalités d’usage pour en extraire des potentiels urbains : un axe de cheminement de sources souterraines
ponctué d’émergences (puits, lavoirs) ; une forêt intacte, traumatique, dont la ville s’est détournée pendant
l’exploitation industrielle. Post-métal propose une ville dont l’axe suit le parcours souterrain de l’eau, qui établit
des correspondances entre son jardin public et la forêt, qu’il prolonge jusqu’au coeur du village.
Ces orientations, retenues par les urbanistes, sont centrales dans le projet de réhabilitation urbaine.


Post-métal - Ville de Longlaville - Urbanistes du schéma directeur : Reichen & Robert - 2011


© Thierry Payet