< BACK

SÉCRÉTIONS


Sécrétions est une installation réalisée dans le souk d’une ville du Kurdistan turc pour la biennale
d’art contemporain de Mardin. Elle est complétée par Narration, un livre d’artiste.
À partir de rencontres avec les personnages des communautés syriaques, kurdes et arabes, le travail
remonte le fil des différents pouvoirs et rivalités dans la cité millénaire pour rassembler les manières
d’habiter, pour les « arranger » en une forme narrative. Sécrétions déplie et mêle les lieux, les secrets
et les magies des différents éléments de la ville, de l’architecture, de la culture, du quotidien : le jour / la nuit,
les morts / les vivants, le visible / l’invisible, la route de la soie, les miroirs, la Mésopotamie, le sexe, les serrures,
les portes, les tapis, les mythologies, les pigeons, les combats de coq, la guérilla du PKK, les scorpions et
les serpents, les espaces publics.
À mesure qu’elle s’élabore, l’installation absorbe les histoires des communautés réfugiées dans la
ville (yezidi, kurdes irakiennes), conséquence des conflits en Syrie (30km) et en Irak (80 Km).
L’installation positionne les récits devant l’atelier d’un chaman-artisan, dans l’espace public du souk, le poumon de
la ville. Le chaman en est le gardien, le passeur, l’interprète.



Sécrétions, Installation, octobre 2014, Mardin, Biennale d'art contemporain, mai 2015, Mardin
Institut Français de Turquie, Biennale de Mardin.

© Thierry Payet